• L'évaluation

    L'évaluation

    A l'occasion d'une question posée par une visiteuse (merci Claire) je publie aujourd'hui un article de réflexion sur l'évaluation. Comment évaluer? Pourquoi évaluer?

    Pour moi, l'évaluation est davantage une validation des acquis qu'une confrontation à la "norme"... Quel est le sens de la différenciation voire de la personnalisation des parcours grâce aux plans de travail si je continue à infliger aux élèves en difficultés des contrôles dont je sais qu'ils ne sont pas en mesure de les réussir? L'objectif n'est-il pas que chacun avance et ait conscience de ses progrès, même s'il le fait moins vite que d'autres? Quel impact un bulletin truffé de non acquis a-t-il sur l'investissement d'un élève qui se sent déjà fragilisé dans le contexte scolaire?

    D'un autre côté, les programmes, le cursus imposé par le socle commun de connaissances,  compétences et de culture n'impose-t-il pas un minima commun dont nous nous devons en tant qu'enseignant de vérifier de son acquisition par tous? Et je me fais l'avocat du diable en posant la question: est-il bon de ne jamais confronter certains élèves à la norme? Cela n'empêche-t-il pas l'élève et au delà la famille de prendre conscience de la situation réelle? Et quels que soient les élèves, comment peuvent-ils prendre conscience du chemin qu'il leur reste à parcourir?

    Voici les pistes de réflexion qui m'ont menée dans mon cheminement. Je souhaite pour mes élèves une évaluation motivante, donc qui valide des acquis et fait prendre conscience des progrès et du chemin parcouru, et en même temps je trouve important qu'ils puissent se situer sur leur parcours et qu'ils aient conscience du chemin à parcourir encore pour atteindre leur objectif.

    Comment combiner les différentes modalités d'évaluation, diagnostique, sommative, formative, formatrice... pour offrir aux élèves un contexte exigeant mais néanmoins épanouissant?

    C'est dans cet esprit que je change en profondeur ma façon d'évaluer les élèves depuis quelques années. Je tâtonne encore, mais voilà où j'en suis:

    L'année dernière, j'ai réservé le bilan sommatif à la fin de l'année, en accord avec les programmes qui précisent qu'il faut laisser aux élèves "le temps d'apprendre". Dans ma classe, on reçoit en début d'année le livret de réussite. C'est un genre de contrat qui liste tout ce qu'on doit acquérir en CE2. (Ce livret est en ligne dans un autre article) On s'exerce (en PDT, par exemple) et quand on se sent prêt (assez d'exercices réussis), on demande à valider en passant une médaille de bronze, d'argent, ou d'or / différenciation (évaluation formatrice). On remplit alors son livret de réussite... On capitalise des acquis, on est fier de ses progrès, on ne se prend plus une clique de feux rouges ou de non acquis dans les dents. A quoi sert-il de différencier ou personnaliser les parcours des élèves pour les confronter à une évaluation de classe à chaque fin de période? Voilà où j'en étais de ma réflexion l'an dernier.

    Le bilan est plutôt positif, notamment du point de vue des élèves en grosse difficulté et peu scolaires qui s'investissent de façon non comparable aux années précédentes...

    Néanmoins, l'expérience a soulevé plusieurs points améliorables:

    * En affichant les réussites des élèves, je voulais développer le tutorat mais je n'ai pas bien réussi, je dois travailler sur la coopération davantage dans ma classe.

    * Le temps manque! Les médailles sont passées pendant les plages horaires de PDT, et finalement, prennent du temps sur l'entrainement. Pourquoi faire passer un test sur une activité qui a été déjà réussie trois fois dans le plan de travail?

    * Certains élèves sont noyés par le gros contrat et auraient besoin de "paliers intermédiaires"

    * Difficile (pour ne pas dire impossible) de rendre un bulletin commun en cours d'année!

     

    Cette année, j'ai décidé, notamment inspirée par la lecture du guide de la méthode MHM, de Nicolas Pinel, nouvelle méthode de maths que je mets en place dans la classe cette année, ainsi que par les cours du master que j'ai pu suivre et quelques lectures:

    - Je vais découper le gros contrat en sous contrats périodiques ou trimestriels. Mais je souhaite garder un livret de réussite complet pour que les élèves performants puissent avancer plus vite.

    - Je vais observer davantage les élèves et utiliser les rétroactions et surtout l'explicitation des stratégies des élèves pour valider des compétences, sans faire systématiquement passer un test.

     

    Voilà où j'en suis actuellement. Je vais maintenant travailler à l'élaboration de mon nouveau livret...


  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Août à 14:23

    Article qui fait réfléchir, merci Azra !

      • Samedi 25 Août à 14:29

        Merci à toi ma géniale, j'adooooore quand les copines débarquent pour réfléchir avec moi! wink2

    2
    Samedi 25 Août à 14:53

    J'en suis un peu au même point que toi mais je ne sais parfois plus dans quelle direction aller!!

    Merci pour ton article!

      • Samedi 25 Août à 15:12

        Est-ce que ton expérience d'un an aux USA t'a donné des billes?

    3
    Samedi 1er Septembre à 19:13

    Le système des ceintures de compétences pourraient répondre à tes attentes Azra. 

    Liste des compétences, chacun son rythme, évaluation formative et positive... 

      • Samedi 1er Septembre à 23:52

        Oui, mon collègue Sisco fonctionne par ceintures avec PIDAPI, c'est vrai que le fonctionnement me plait.

        L'an dernier, mon système en PDT individualisé et annualisé était d'ailleurs très proche (mes élèves passaient juste une médaille et pas une ceinture. lol)

        Je démarre la MHM cette année et je cherche une cohérence maths/français. C'est encore en réflexion... En gros plus de validation écrite (ni médaille, ni ceinture) mais des "entretiens d'explicitation" pour valider des acquis. Et me baser sur le travail quotidien. Mais ça me fait un peu peur, surtout la gestion chrono des entretiens...

      • Dimanche 2 Septembre à 10:46

        Oui moi aussi je cherche à mettre en place MHM et les ceintures de compétences... en pleine réflexion, mais je verrai surtout à l'usage. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :