• m devant m, b, p

    Voilà, tous les ans je me prends la tête sur cette règle que tous les élèves connaissent par coeur... sans jamais l'appliquer!

    Moi-même, j'avoue que je n'aime pas trop appliquer une règle "parce que c'est la règle"! Donc je me suis souvenu de la réflexion de Guy Sonnois (dont j'ai découvert le travail chez ma copine Farfa), sur le fait que pour que les choses prennent sens pour les enfants, il faut aussi autant que possible leur expliquer l'origine des règles que nous leur demandons de respecter.

    Petite recherche sur divers sites internet... et voilà ma nouvelle leçon sur le m, b, p.

    Bien sûr, expliquer l'origine d'une règle est un peu complexe, sûrement plus compliqué que de simplement l'appliquer. Mais je fais le pari que ce qui fait sens résonne plus longtemps dans les têtes! On verra bien...

    Télécharger « m devant m, b, p.pdf »


  • Commentaires

    1
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 20:43

    Merci pour ces explications. C'est surprenant !

    2
    Dimanche 16 Octobre 2016 à 22:17

    Merci pour cette explication, je ne le savais pas du tout.

      • Dimanche 16 Octobre 2016 à 22:20

        Moi non plus jusqu'à maintenant, mais je suis aussi curieuse que les élèves! ; )

    3
    Mercredi 19 Octobre 2016 à 20:29

    Je pense que ça peut vraiment aider à mémoriser la règle... Très bonne idée ! Bonnes vacances à toi !

      • Mercredi 19 Octobre 2016 à 20:34

        Je pense oui. En tout cas mes élèves ont été très réceptifs à ces explications, ils se sont appliqués à prononcer les lettres en faisant attention à la position des lèvres. Ils avaient l'air convaincus!

        Bonnes vacances à toi aussi!

    4
    Lundi 7 Août 2017 à 00:23

    Merci beaucoup ! Je suis très heureux de lire ici cette application d'un vérité incontournable de l'apprentissage : on retient mieux ce que l'on comprend bien. Et comprendre, c'est  avoir le sens causal et l'origine de ce que l'on apprend. Excellent transfert de cette vérité à cette règle de grammaire... dont personnellement j'ignorais la raison. Ah si tous les enseignants pouvaient être à votre image ! Cordialement à vous. Guy SONNOIS

      • Mardi 8 Août 2017 à 20:20

        Je suis aussi surprise que flattée de votre passage sur mon modeste blog! Je vous remercie pour votre commentaire. J'ai eu plusieurs fois l'occasion de discuter de votre travail avec mon amie Farfa,via son blog. J'ai également regardé une conférence de vous et j'ai été complétement convaincue par vos propos!

        C'est donc un honneur de vous lire ici!

        Je suis toujours estomaquée de constater à quel point les élèves ont du mal à faire du sens (ou à donner le bon sens) aux activités que nous leur proposons. Quand je demande dans ma classe en début d'année "à quoi cela va-t-il servir?", les élèves me répondent "à avoir de bonnes notes", alors que c 'est une génération qui n'a même jamais été notée!

        Je suis une enseignante ordinaire qui partage son travail, votre travail est vraiment inspirant pour moi!

        Merci de votre passage et au plaisir de vous relire ici ou ailleurs!

    5
    Lundi 7 Août 2017 à 00:26

    Et m'autoriseriez-vous à publier cette fiche sur mon blog ? Elle intéressera beaucoup de monde ! G.S.

      • Mardi 8 Août 2017 à 20:31

        Bien entendu, vous avez mon entier accord pour toute utilisation que vous jugerez utile! Et je peux vous confirmer que mes élèves ont non seulement été capables toute cette année de rappeler l'origine de la règle, mais que son application a été plus facile pour eux! CQFD!

      • Guy SONNOIS
        Mercredi 9 Août 2017 à 17:43

         

        Merci Azraelle pour vos réponses qui me touchent. Voici te texte du message de mon blog  qui accompagne votre fiche.

        115 - Compréhension expliquante : une fiche de grammaire  originale et stimulante !

         

        Au hasard d'une navigation sur le net, je découvre cette fiche qui applique à une règle de grammaire (m devant m, b, p) la nécessité de dévoiler aux élèves l'origine, la "raison causale" de ce qu'ils doivent respecter. A en croire cette enseignante, il n'y a pas que ses élèves "expliquants" qui y ont trouvé intérêt ! Voici d'ailleurs le mail reçu d'elle avec son autorisation de publier son travail :

         

        "Bien entendu, vous avez mon entier accord pour toute utilisation que vous jugerez utile! Et je peux vous confirmer que mes élèves ont non seulement été capables toute cette année de rappeler l'origine de la règle, mais que son application a été plus facile pour eux ! CQFD !"


        Cette remarque est très intéressante. Elle vérifie le vieux principe de commandement que je cite à propos ce cette "compréhension expliquante" (Voir  « Accompagner… », pages 212-213) : « Un ordre dont on a compris et approuvé les raisons sera appliqué avec conscience et efficacité. Un ordre accepté à contrecœur sera saboté consciemment ou non. » Une règle n'est jamais qu'un principe d'ordre dans un domaine donné et il convient bien sûr de la respecter si l'on veut réussir dans ce domaine.

         

        Modèle à suivre donc et sans modération !


          

    6
    Jeudi 10 Août 2017 à 16:10

    Merci pour votre réponse. J'espère que nous aurons d'autres occasions d'échanger...

    7
    Guy SONNOIS
    Jeudi 10 Août 2017 à 16:14

    Ce sera toujours avec grand plaisir. Je vais suivre vos publications avec intérêt. Qu'est devenu le Blog des Farfadets ? 

    Bonne vacances. Guy SONNOIS

    8
    Guy SONNOIS
    Lundi 12 Mars à 09:57

    Bonjour Azraelle,

    Je tiens à vous remercier une nouvelle fois pour l'explication de la règle de grammaire du "m" devant m, b et p.

    J'animais la semaine dernière un stage de méthodologie avec des élèves de seconde. Je m'en suis servi comme premier exemple dans la démonstration que je faisais sur la nécessité de comprendre ce qu'ils apprennent pour bien l'appliquer (transfert). Cette explication leur a beaucoup plu et, comme vos élèves, ils se sont amusés à prononcer ces sons pour en comprendre les distinctions. La référence aux Romains ne les a pas du tout gênés, bien au contraire. Plusieurs ont reconnu qu'ils auraient beaucoup apprécié, en primaire, de connaître l'explication de cette règle, et de toutes les autres bien évidemment aussi, lorsqu'on leur a demandé de l'appliquer… ce qu'ils faisaient avec des fortunes diverses.

    C'était le premier stade d'une progression qui les a amenés jusqu'à la compréhension approfondie avec le modèle des "cinq questions". Sans lui, j'aurais sans doute eu plus de mal à aboutir à la véritable libération de leur intelligence dans l'activité scolaire, comme cela fut le cas en fin de stage.

    Je ne manquerai pas désormais d'inclure votre fiche dans ma boîte à outils de formateur. Encore merci à vous et ne manquez pas de me faire part d'autres réalisations de ce genre.

    Bien à vous, Guy Sonnois.

      • Lundi 12 Mars à 20:45

        Bonjour Monsieur Sonnois,

        Un grand merci pour ce retour!

        J'utilise aussi l'origine des désignations "soixante-dix, quatre-vingt-dix" et "quatre-vingts", en numération, à la place de septante, huitante, nonante (en Suisse) en m'appuyant sur le travail de Stella Baruk. (comptes pour petits et grands, volume 1). Cela éclaire vraiment mes séances de début d'année...

        Je peux détailler cela si vous le souhaitez...

        Bonne soirée, et merci beaucoup pour votre passage!

         

      • Lundi 12 Mars à 20:55

        Puisque nous échangeons nos "tuyaux", je dois vous confier que je suis cette année en pleine préparation du CAFIPEMF (épreuves d'admission) et que je suis également un MASTER 2 Ingénierie de la formation, à l'occasion duquel j'ai évoqué les 5 questions de compréhension et donné les références de votre livre et de votre site PEGASE à des collègues formateurs ou futurs formateurs...

         

    9
    Guy SONNOIS
    Lundi 12 Mars à 23:35

    Je suis très touché  que vous fassiez de la pub pour mon travail. Mon souhait le plus cher est qu'il puise aider à rendre plus facile le parcours scolaire  à des jeunes qui ne trouvent pas autour d'eux les clés que d'autres héritent sans effort. Et aussi que ce soit en primaire que des applications en soient faites. J'ai écrit en visant large, mais mon expérience est plutôt au niveau Lycée et début de supérieur. Par ailleurs, mon fils est comme vous Professeur des Ecoles et Directeur de sa petite école à la campagne. Belle mission que vous avez là en commun !

     

    A l'occasion je serais intéressé par votre fiche sur les appellations en  numération. Bien à vous. Guy SONNOIS

     

    10
    Guy SONNOIS
    Mercredi 14 Mars à 15:58

    Bonjour Azraelle,

    Je cherchais justement à vous l'envoyer... mais en vain... Les grands esprits finissent  toujours par se rencontrer . J'ai publié sur mon blog une relecture de mon dernier stage sur la compréhension approfondie...où je cite votre fiche de grammaire...  A toutes fins utiles... Cordialement. G.S. 

     

    http://aidautravailavecpegase.blogspot.fr/2018/03/17-apprendre-comprendre-voyage-dans.html

     

     

    11
    Guy SONNOIS
    Samedi 17 Mars à 11:29

     Bonjour Azraelle,

    Je suis sûr que cette video va vous intéresser !

    https://www.youtube.com/watch?v=1VHbNoO6Spk&feature=player_embedded

    Bon week-end...avec un peu de détente quand même ! 

    12
    Guy SONNOIS
    Samedi 17 Mars à 11:34

    Mieux ainsi ?

    https://youtu.be/1VHbNoO6Spk

     

     

      • Dimanche 18 Mars à 11:49

        Merci beaucoup pour cette nouvelle vidéo passionnante!

    13
    Guy SONNOIS
    Lundi 19 Mars à 19:20
    Azraelle bonsoir. Je prépare un article sur la compréhension à partir de votre fiche. Pourriez-vous me preciser où vous avez trouvé l'explication que vous donnez ? Je ne trouve rien...sauf des fiches qui n'expliquent rien malgré les immenses efforts et les trésors d'imagination déployés...!
      • Lundi 19 Mars à 23:01

        J'ai dû faire une recherche dans un moteur de recherche "origine de la règle du mbp" (je suis moi-même curieuse..). J'ai refait la même démarche et je suis tombée sur ce site, qui donne la même explication:

        http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=4050

        Je ne suis pas sûre de m'être renseignée sur ce site là, mais c'est probable.

        Le document sur la cédille est prêt, je l'ai utilisé ce matin à l'occasion de la leçon sur la valeur de la lettre c. Les enfants ont apprécié cette explication historique. Je les interrogerai demain pour vérifier qu'ils ont retenu mes explications... J'ai l'intention de préparer un article spécial où je pourrais regrouper des documents sur l'origine des notions, et expliquer ma démarche en m'appuyant sur votre travail.

        Vous souhaitant une bonne soirée,

        Azraelle

    14
    Guy SONNOIS
    Mercredi 21 Mars à 22:08
    Merci Azraelle, Je l'avais déjà trouvé, et c'est le seul à ma connaissance qui donne cette explication, le site " pourquois.com" en donne une autre moins satisfaisante pour moi. J'ai terminé mon article "coup de gueule" pour lequel j'ai consulté toutes les fiches et autres exercices de vos collègues : je n'y ai pas trouvé l'ombre du début d'une explication... fut- elle incomplète ou même fantaisiste. La colère m'a pris devant cette absence qui prive tant d'élèves de leur besoin vital ( et leur droit fondamental)de comprendre ce qu'on leur donne à appliquer ! Vous trouverez mon texte vengeur sur mon blog. Je préfère ne pas le mettre dans les commentaire de votre site pour ne pas blesser vos autres lecteurs.
      • Mercredi 21 Mars à 23:22

        Je vous remercie de ménager mes lecteurs! : )

        Pour ma part, je dois avouer que même sensibilisée à cette pratique, depuis que j'ai découvert votre travail chez Farfa, je suis encore loin de l'appliquer tout le temps. Notamment par le fait que ces explications sur les origines nécessitent des recherches dont vous vous êtes rendu compte qu'elles étaient chronophages...

        D'une manière générale, j'essaie de donner du sens à l'apprentissage. Pourquoi on apprend ça? A quoi cela va-t-il servir? D'où ça vient? Dans le cas du mbp, cela est particulièrement éclairant. Parfois, cela apporte un complément (culturel) qui n'aide pas à l'application de la règle, mais qui donne néanmoins du sens à l'ensemble et qui montre aux enfants qu'ils ne sont pas juste des "appliquants". Je suis dans une démarche d'appropriation du parcours scolaire par mes élèves, et cette démarche d'explicitation est en cohérence avec mes autres pratiques de classe.

        Par ailleurs, j'évoque avec mes élèves certaines origines de règles ou de notions sans que cela ne fasse forcément l'objet d'une fiche. Donc je pense que cela peut être fait sans qu'il y ait une trace...notamment sur les fiches que l'on trouve sur les blogs.

        A l'avenir, j'aimerais lancer une rubrique pour sensibiliser à cette question, avec des pistes et fiches sur la question "d'où ça vient?". Je suis juste complétement débordée en ce moment, avec mes engagements dans la formation...

    15
    Guy SONNOIS
    Jeudi 22 Mars à 08:58
    Merci Azraelle pour votre réponse. Je pensais aussi que les fiches ne donnaient pas tout de la lecon. mais pourquoi une telle débauche d'inventivité dans l'application et rien dans l'explication ? Ça me pose toujours question. En tout cas bravo d'aller à contre courant... c'est fatigant parfois... mais vos élèves en profitent sûrement beaucoup, ne serait-ce que pour le fait que vous leur reconnaissiez le droit à la compréhension !
    16
    Guy SONNOIS
    Jeudi 22 Mars à 09:50

    J'ajoute que le fait que les recherches des origines des règles soient si chronophages et difficiles confirme bien que nous les avons perdues de vue... Le site "La langue française et ses caprices"

    https://rouleaum.wordpress.com/2015/11/02/m-devant-b-m-et-p-1-de-2/

    donne une bonne idée de ce vide qui ne date pas d'aujourd'hui. On y trouve en revanche d'intéressantes  réflexions sur les exceptions à la rège... faute de grives..., comme on dit !

    Il est aussi intéressant de constater que c'est un site canadien qui nous a fourni l'explication attendue... Tout cela est loin d'être neutre sur les difficultés actuelles de notre système scolaire.

    Vous avez raison de vous concentrer sur votre formation. Vous aurez là un levier multiplicateur important... Et puis nous ne sommes responsables que de ce que nous pouvons faire...et nous avons tous des limites. Bon courage.

    17
    Guy SONNOIS
    Mardi 3 Avril à 11:13

    Bonjour Azrelle, je ne vous oublie pas. J'ai trouvé une étymologie intéressante du mot travail... 

    http://aidautravailavecpegase.blogspot.fr/2018/04/120-non-le-travail-nest-pas-une-torture.html

    Cordialement.

    18
    Guy Sonnois
    Dimanche 9 Septembre à 18:28
    Bonjour Azraelle je vous espère en bonne forme ! Je vous transmets cette photo...peut-être en êtes vous l'auteur ? A part ça je vous confirme la parution de mon dernier ouvrage " J'apprends à travailler " en librairie le 20 septembre. Pas pourvos eléves...mais pour dautres jeunes qui auraient un peu de mal à travailler....
      • Dimanche 9 Septembre à 23:49

        C'est drôle! Avec mes élèves nous avons justement réfléchi jeudi sur "pourquoi on vient à l'école, à quoi cela sert", et nous avons évoqué ce qu'est apprendre, ce qu'est travailler, s'exercer....

        Pour beaucoup d'enfants, venir à l'école, c'est "travailler et obéir". D'ailleurs, il y a quelques années,  un de mes élèves, lors d'un RDV avec sa maman m'avait dit: "J'aime pas travailler, j'aime pas obéir, pourquoi j'aimerais l'école?" Je vous laisse méditer là-dessus...

        J'essaie de donner un autre sens. On est obligé de travailler (s'entrainer, s'exercer) pour retenir ce qu'on a découvert/appris de nouveau et surtout on doit faire des erreurs pour apprendre... Et respecter quelques règles de bonne conduite, dans l'intérêt de tous, ce n'est pas "obéir" à des règles arbitraires...

        Bref! Avec un ouvrage "apprendre à travailler", vous devez faire le tour complet de la question!!

    19
    Guu Sonnois
    Lundi 10 Septembre à 08:22
    Merci Azraelle. Vous me fournissez mon intro pour la première journée de ce premier stage de trois jours avec mes ados. Bonne journée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :